Monday, March 15, 2010

La nature languedocienne est défigurée par un temple tibétain en béton

Alors qu’il existe une importante communauté musulmane à Lodève (34), il n’y a pas un seul minaret dans les Hauts cantons de l’Hérault. En revanche, à quelques kilomètres de Lodève, l'imposant temple bétonné des bouddhistes de Roqueredonde défigure le paysage. La construction a été ordonnée par le lama Sogyal, un riche hiérarque tibétain (dix millions d’euros auraient été engloutis dans l’entreprise).
Les élites sont favorables au développement du lamaïsme en Occident. Mais que sait-on des sciences occultes des lamas ?

Sait-on qu’à Roqueredonde, de nombreux rituels tibétains s’adressent aux dharmapalas, ce sont des démons qui ont pour mission de détruire les ennemis du lamaïsme ? Or, les principaux ennemis de la doctrine des lamas sont formellement désignés. Il s’agit des adeptes de la religion de Mahomet, c’est ce qu’affirme le lama Garje Khamtrul Jamyang Döndrup dans ses commentaires du Tantra de Kalachakra :

Selon d’autres sources : « Le « Tantra de Kalachakra » nomme explicitement les leaders des trois religions monothéistes (le judaïsme, le christianisme et l’islam) comme étant les adversaires du bouddhisme : « Adam, Hénoch, Abraham, Moïse, Jésus, celui en habits blancs, Mohamed et Mathani (le Mahdi) ». Le tantra du Kalachakra les décrit comme « la famille des serpents démoniaques » (Shri-Kalachakra I.154). »

La dangerosité du lamaïsme est, dans un premier temps, de nature occulte. Cet ésotérisme oriental est le fer de lance de la contre-initiation depuis le règne du 5ème dalaï-lama au XVIIe siècle (J.Van Rickenborg, fondateur de la Rose-Croix d'or, dénonce la magie noire des lamaïstes dans son livre « Lumière sur le Tibet »). Plus tard, selon les prophéties du Kalachakra, les guerriers de Shamballa se livreront à une guerre d’extermination de tous ceux qui n’adhèrent pas au lamaïsme.

En réalité, l’islamophobie du texte sacré du bouddhisme tibétain, le «Tantra de Kalachakra », sert les intérêts des amis des lamas, c’est-à-dire les agents de la CIA et plusieurs autres services spéciaux de l’empire anglo-américain. Grâce à une véritable propagande de guerre, les populations parviennent à croire que l’invasion des pays musulmans est une nécessité pour apporter la démocratie aux arabes et lutter contre le terrorisme des islamistes, la barbarie aveugle des fous d’Allah. Cette barbarie est dénoncée par les initiés tibétains et le « Tantra de Kalachakra » enseigné par le 14ème dalaï-lama, lauréat du prix Nobel de la paix et victime des méchants communistes chinois. Avons-nous besoin d’un Hercule Poirot pour comprendre que les crimes des terroristes islamistes profitent plus à l’empire qu’à l’Islam ? Grâce au terrorisme et aux mensonges des politiciens, l’empire et ses alliés occupent depuis 9 ans l’Afghanistan, l’Irak depuis 7 ans et préparent une agression contre l’Iran.

Il est important de rappeler que le christianisme a plus d’affinités avec l’islam qu’avec le lamaïsme. « En effet, écrit le professeur Shâhûl Hamîd, l’Islam considère tous les prophètes mentionnés dans la Bible comme prophètes de l’Islam, bien que le saint Coran ne mentionne que les noms de vingt cinq d’entre eux seulement. » Ainsi, Abraham, Noé, Moïse, David, Salomon et Jésus sont bien des prophètes de l’Islam. Les lamas disent que ces prophètes appartiennent à la "famille des serpents démoniaques".


Photo, le dalaï-lama dans l’Hérault (en arrière plan, Sogyal, Matthieu Ricard, Georges Frêche) : Quand le dalaï-lama rend visite à son compère le gourou Sogyal, Georges Frêche est présent. Ce baron du PS et haut responsable politique ignore-t-il l’extermination des musulmans annoncée par le lama Garje Khamtrul Jamyang Döndrup, un collaborateur de Rigpa ? Rigpa est le nom de la secte que dirige le lama Sogyal, l’autocrate de Roqueredonde dans l’Hérault.